Penser Data

penser données - CONIX Consulting

Dans le monde des données, n’oublions pas l’essentiel : penser données !

Le mot data est partout.  On en collecte des millions, on construit des plates-formes techniques pour les stocker et les traiter. On met en place des dispositifs de gouvernance, mais n’oublie-t-on pas l’essentiel qui est pourquoi et comment penser data ?

De nos rencontres et expériences client dans l’univers de la data : accompagnement du déploiement d’architectures de données (type data lake, big data), accompagnement de projets réglementaires avec un fort enjeux data (type BCBS 239 ou RGPD), volonté de faire de la donnée un actif important avec la mise en place de moyens de gouvernance.

Des échanges que nous avons avec les nouveaux acteurs data au sein des entreprises : Chief Data Officer, data managers et data stewards, data architect, responsable de cellules transverses de gestion des données, futurs DPO … il ressort une énergie importante consacrée :

  • à mettre en place des plates-formes data (intégration et industrialisation de tout un ensemble de briques technologiques – Hadoop, ELS, bases NoSQL … dans le cloud avec des hub d’échange…),
  • à mettre en place des dispositifs de gouvernance transverses sur les données,
  • à s’équiper de moyens d’exploiter les données : datalab, data factory.

Mais force est de constater que peut être on oublie l’essentiel qui est de « penser données ».

Si les moyens (plates-formes, gouvernance, équipes data) résultats de l’énergie consacrée et en charge d’exploiter le nouvel or noir, ne répondent qu’à peu de besoins, de services, ou d’innovation métier alors toute cette énergie n’aura servi à rien.

Au risque de se retrouver devant le paradoxe d’être noyé sous les données et au final d’en faire un usage minimal.

« Penser data » devrait être la première priorité d’une ambition data.

Et c’est une réflexion dans les deux sens :

  • Avec toutes ces données qu’est ce que je peux apporter à mon métier ?
  • Et pour mon activité, produit, service qu’est-ce qu’une approche par les données pourrait apporter en plus ?

Attention il ne s’agit pas d’aborder un métier et de lui demander quels sont ses besoins en données (erreur classique dans la définition d’exigence voire d’une mauvaise approche pour des exemples comme les besoins RGPD), mais d’identifier en quoi l’axe donnée peut servir les vrais besoins finaux (le pourquoi).

Intrinsèquement les données n’ont pas de valeur.

Comment penser données alors ?

Il faut revenir à la base historique du métier d’analyste. C’est-à-dire tout le savoir-faire et travail d’élicitation. La conception et l’innovation à mener avec les métiers pour exploiter le potentiel data.

Cela passe par :

  • d’abord connaître et comprendre ce que sont les données (chose pas si évidente que cela ne parait)
  • de la data évangélisation et la diffusion d’une culture de la donnée,
  • de savoir passer des données au sens des données,
  • de s’assurer du bon usage des données en évitant les biais, les pièges, les risques,
  • des méthodes de projection/conception d’un service, d’une activité, d’un produit dans le monde de la donnée, idée de design en pensant données (Quelles données caractérisent mon offre…Quelles données capturer et restituer ? Comment ? Pour quel objectif ?).

 

Penser data n’est pas inné. C’est une compétence à acquérir, une tournure d’esprit à prendre, un savoir-faire et cela fait partie du cœur de la relation métier – IT.

C’est seulement à ce moment là qu’on pourra parler de valorisation des données en dépassant les aspects traditionnels d’usages des données.

Les données sont une opportunité pour répondre à de plus en plus d’exigences des clients : transparence – alerte, information, immédiateté, aide à la décision, aide à l’action, …

Les données sont un levier d’innovation important.

Les données sont une des clés de l’efficacité des processus en entreprise et de la coopération inter-entreprises.

Prises du bon côté, certaines réglementations (type RGPD) peuvent être un vecteur de différenciation par les données.

Pensons données !

 

Joël BizingreCONIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *