Une méthode pour la problématique Data : PxData

PxData

La méthode PxData

Les termes Data sont à la mode (Big Data, Data Scientist, Data Policy, Data Hub, Data Virtualization, Master Data, Data Management, Open Data, Data Vizualisation…). 

Au-delà de l’effet de mode, plusieurs facteurs montrent que nous sommes à un point de bascule vers un nouvel environnement où la Data joue un rôle clé et jouera un rôle de plus en plus important.

Qui dit nouvel environnement, dit nouvel espace et donc à la fois nécessité de maîtrise et opportunité de développement.

La méthode publique Praxeme est nativement orientée Données. A ce titre, elle est une bonne candidate pour guider les différents acteurs dans cet espace des données. On peut citer deux contributions clés, qui d’ores et déjà adressent la problématique centrale du sens des données.

La méthode propose ainsi :

  • des procédés terminologiques, puisque les travaux sur les données passent nécessairement par la « sémantisation » de la donnée ;
  • le guide de modélisation sémantique, non seulement comme technique d’expression rigoureuse de la connaissance métier, mais aussi comme stimulant à l’analyse avancée des données.

CONIX adhère à l’initiative de la méthode publique Praxeme depuis son lancement en 2006. Dans le prolongement de cet engagement, CONIX a décidé de contribuer à l’initiative en proposant des compléments méthodologique autour de la « problématique des données ».

A ce titre un nouveau chantier au sein de la méthode a été lancé. Ce chantier PxData piloté par CONIX a fait l’objet de premières communications au cours de l’année passée :

Nous vous invitons à suivre nos travaux au travers de ce blog.

Auteur : Joël Bizingre

Une réflexion au sujet de « Une méthode pour la problématique Data : PxData »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *